Affichages : 136

Des élèves de 4ème ont travaillé de janvier à février sur la croissance de cristaux de sulfate de cuivre, lors des récréations et heures de permanences au laboratoire de SVT. Ils participaient au « concours de croissance cristalline », organisé par l’académie de Strasbourg et le jardin des sciences de l’Université de Strasbourg, soutenus par des entreprises chimiques locales dont DOW Chemical.

 MM Wagner (physique-chimie) et Feldtrauer (SVT) ont assuré l’encadrement des apprentis « cristallographes ».

Le but était d’obtenir le plus gros monocristal de sel, à partir d’une « amorce cristalline » (un petit cristal de quelques millimètres) suspendue à un fin fil de pêche et régulièrement placée dans une solution sursaturée en sulfate de cuivre. Les photos qui suivent illustrent le travail des élèves.

Amorces.JPG   Nouage des amorces.jpg
 Des amorces cristallines :
environ 2 mm de longueur. 
Le nouage des amorces, une opération délicate. 
 Cristaux.jpg cristal suspendu.JPG 

 Après la croissance :

quelques centimètres de longueur.

 Un joli cristal suspendu.
 Trempage.JPG 
Les bains de trempage (solutions sursaturées) pour les cristaux.  
 Nouage des amorces.jpg  Groupe2.JPG
  Les élèves « cristallographes »

 

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter
Remonter